A

Au début de cette année 2018, j’ai contacté l’association Photographes pour la Vie pour leur proposer de mettre en vente dans leur boutique en ligne une photo de mon catalogue. Je connaissais cette association depuis quelques mois déjà car sa co-fondatrice, Joëlle Verbrugge, est très connue dans le milieu de la photographie pour ses reportages photos (dans le Pays Basque notamment), son blog (Droit & Photographie) et ses livres (la collection « Checklist » dernièrement), qui sont d’une grande aide pour tous les photographes. Personnellement, ses articles et ses ouvrages ont accompagné le lancement de mon activité en 2013, et c’est donc en partie parce que Joëlle gère cette association (démontrant ainsi le sérieux de cette démarche) que j’ai décidé de me lancer et de proposer une de mes photos (pour commencer). Lors de la sélection de la photo et des échanges qui ont suivi au début de l’année, nous avions évoqué avec Joëlle la possibilité de réaliser un article sur mon blog pour parler de l’association. Et j’ai trouvé que lui laisser la parole pour présenter l’association Photographes pour la Vie serait plus intéressant pour vous, lecteurs. Vous trouverez donc ci-dessous une petite interview de Joëlle à propos de l’association.

 

Je remercie grandement Joëlle pour le temps consacré à m’aider à réaliser cet article et à toutes les personnes qui oeuvrent pour que cette association puisse continuer d’exister. Je vous invite à vous abonner à la page Facebook de l’association et à relayer un maximum toutes ses publications. Merci ! 😊

 

 

 

 

• Bonjour Joëlle, vous avez fondé en 2012 avec André Lamerant l’association « Photographes pour la vie ». Pouvez-vous nous la présenter en quelques mots ?

Oui bien sûr. Au départ, l’association a été créée à partir d’un projet d’exposition, pour lequel nous souhaitions qu’en cas de vente, les bénéfices soient versés à la Ligue contre le Cancer. L’exposition elle-même ne s’est pas faite, mais notre idée est restée, puis a grandi. De mon côté, au fil de mes activités, j’avais constitué déjà un joli carnet d’adresses et de contacts que je voulais aussi utiliser à quelque chose de plus “Humain” que simplement le droit, la fiscalité, etc. Donc l’idée s’est transformée peu à peu en un site Internet, et en une participation de nombreux photographes, afin de varier le type de photos mises en vente. Et dès les premiers contacts que j’ai pris avec certains photographes, pendant la phase préparatoire, l’accueil fut super enthousiaste. Nous avons créé un système où, bien sûr, les photographes n’ont aucun frais de tirage à avancer, nous nous occupons de tout. Donc il est facile d’aider, du côté photographe, et le projet plaît, car tout le monde est touché de près ou de loin par le cancer, ce qui fédère aussi. Aujourd’hui il y a environ 450 photographes et autant de tirages. Nous avons déjà fait de belles ventes depuis 2012, mais on espère toujours que ça puisse décoller un peu mieux.

 

Florian Commaille sur #PPLV

© Florian Commaille – Sunset sur la jetée (20x30cm / Papier / 69€).

 

• Vous avez fait le choix de reverser l’intégralité des bénéfices des ventes de tirages à la Ligue contre le Cancer. Comment avez-vous sélectionné cette association ?

Il nous fallait une association au niveau national, et aussi une structure dont le sérieux n’était pas mis en doute. La Ligue s’est alors imposée. Notre action va évoluer toutefois à ce niveau. Bien sûr nous allons toujours aider la Ligue, mais nous allons aussi ajouter dans quelques mois – le temps de les sélectionner – deux autres associations. Idéalement, nous voudrions en trouver une dédiée intégralement à l’aide aux malades et aux familles, et une autre dédiée exclusivement à la recherche scientifique. Un médecin nous aide à trouver les contacts nécessaires. Si cela évolue dans le sens souhaité, les photographes pourront ensuite décider à laquelle des 3 associations ils souhaitent que l’argent de la vente de leur photo soit versé. Mais tout cela prend du temps car il faut être certain que les fonds sont bien utilisés, et disposer aussi d’un contact sur place qui soit réactif.

 

Pascal Bourguignon sur #PPLV

© Pascal Bourguignon – Parc de Pallastunturi en Laponie Finlandaise (40x60cm / Dibond / 230€).

 

• Quels types de photographies retrouve-t-on sur la boutique de l’association ?

Il y a tous les genres, car précisément nous souhaitions, dès le départ, pouvoir toucher aussi tous types d’acheteurs. C’est varié tant quant aux sujets traités (les galeries sont classées en fonction des thèmes) que quant aux tarifs. Pour l’instant, il ne s’agit encore que de tirages numérotés et signés, répondant donc à la définition de l’œuvre d’art au sens de la loi. Les tarifs sont toujours fixés par les photographes eux-mêmes (même s’ils n’en touchent pas un centime), pour ne pas casser leur « cote » pour ceux qui sont célèbres. Mais il y a donc tous les prix et tous les formats, de telle sorte qu’il reste possible de se faire plaisir pour la bonne cause sans y laisser des centaines d’euros.

 

Sylvain Brajeul sur #PPLV

© Sylvain Brajeul – Grâce et méditation (30x45cm / Papier / 145€).

 

• Avez-vous des projets à venir (expositions, participation à des salons …) ?

Nous avons participé par le passé à quelques festivals (notamment, à deux reprises, celui de Montier-en-Der, avec l’aide des organisateurs que nous connaissons bien et qui soutiennent le projet). La maladie d’André nous a rendus moins mobiles. Pour l’instant, d’autres évolutions sont prévues. Outre la diversification des associations bénéficiaires, on va aussi ajouter un autre format à un prix unique permettant aussi de démocratiser encore l’achat des œuvres. Je reviendrai en dire plus très prochainement, mais cet aspect avance bien. Le site est en cours d’adaptation pour ajouter cette fonctionnalité, l’accord est trouvé avec l’un des tireurs, et je vais pouvoir commencer à contacter quelques photographes à ce sujet.

 

Lolita Gastaud sur #PPLV

© Lolita Gastaud – Orange (20x30cm / Papier / 60€).

 

• Comment les personnes qui vont lire cet article peuvent vous aider ?

Nous avons de garni les galeries, et de nouveaux photographes arrivent régulièrement. Mais, si une petite équipe se constitue doucement, j’ai besoin de tout le monde pour aider à relayer à grande échelle chacune des mises en ligne que j’annonce via la page Facebook de l’association. Tant qu’on restera uniquement dans le cercle des photographes participants et de leurs propres contacts, on n’arrivera pas à vendre autant de photos que le permettrait pourtant ce projet. Pour que la générosité des photographes soit récompensée à sa juste valeur, il faut que CHACUN, à chaque mise en ligne, relaie partout. Que chacun pense aussi, quand il dispose d’un blog ou d’un espace d’expression, à consacrer un article comme vous le faites gentiment…. Lorsque nous avons la chance d’avoir un article dans la presse, des ventes suivent toujours. Mais il est difficile d’assurer cette communication de façon constante. Je travaille donc aussi avec un autre photographe, qui a beaucoup à m’apprendre sur le sujet (et qui est aussi l’un de nos deux tireurs d’art) sur une approche un peu différente. En attendant, pour nous aider : parlez de notre action, relayez les mises en ligne, suivez notre page Facebook.

 

Martin Itty sur #PPLV

© Martin Itty – Yellow Camasunary (27x60cm / Papier / 145€).

 

• Que peut-on vous souhaiter pour la suite de l’aventure ?

De l’aide …. Mon acolyte, André Lamerant, a malheureusement perdu son combat contre le cancer en février dernier. Ses deux dernières années ont été très difficiles, de telle sorte que de mon côté je me chargeais bien sûr de l’association. Donc si j’ai pu faire le nécessaire concernant la sélection des photos, la mise en ligne, la gestion des commandes avec les tireurs etc, je dois encore perfectionner tout ce qui concerne la communication. Après le décès d’André, des amis m’ont approchée pour me prêter main forte. Le site a été entièrement refait et modernisé, et va encore évoluer. Dans l’immédiat, si je multipliais par 5 ou par 10 le nombre de followers de la page Facebook, et qu’à chaque mise en ligne on parvenait à rayonner encore bien plus fort, je serais une photographe comblée. 😊

 

Laurent Benoit sur #PPLV

© Laurent Benoit – 01 (40x60cm / Papier / 380€).

 

 

Pour soutenir l’association :

Le Site Internet   •   La Page Facebook

 

COMMENTAIRES
Votre Commentaire

CLOSE MENU
luctus risus. ante. felis in consequat.