J

Juin 2018. Cela va bientôt faire un an que je me suis installé à Fouesnant, dans le Finistère sud. Avant que je n’arrive ici, le premier endroit que l’on m’avait conseillé d’aller voir fut Beg Meil. Plus précisément, on m’avait recommandé de suivre le chemin (une petite portion du GR34) qui longe la côte, du sémaphore jusqu’à la plage de Cap Coz. Sur ce chemin, qui se parcourt en environ 2h à 2h30 (le retour se fait généralement plus rapidement), on peut en effet admirer des petites criques qui se composent de belles plages de sable blanc et d’une magnifique eau turquoise à faire pâlir certains méditerranéens. Dans la droite lignée des plus beaux lieux en Bretagne, tels la presqu’île de Crozon, on se laisse facilement charmer par ce petit coin de paradis, situé à quelques minutes seulement de la maison. Pour vous inciter à venir, vous aussi, vous laisser séduire par ce lieu, j’ai décidé de vous présenter les différentes vues que l’on peut observer aux différentes heures de la journée, depuis le chemin situé sur les hauteurs, mais également depuis les petites plages.

 

Si vous êtes sportifs et/ou motivés, vous pouvez également découvrir les côtes de Beg Meil en Stand Up Paddle ou en Kayak depuis l’océan (départ depuis Cap Coz ou la cale de Beg Meil). Vous perdrez les magnifiques vues depuis les hauteurs, mais vous découvrirez des endroits inaccessibles à pieds.

 

– Démarrer près du Sémaphore –

Pour commencer, je vous conseille de faire cette randonnée le matin (de bonne heure) ou le soir (en fin de journée). Garez-vous près de la plage des Dunes, juste à côté du sémaphore. Cette plage est ouverte sur l’océan atlantique et fait face aux îles Glénan, que vous pourrez apercevoir au loin par beau temps. Empruntez ensuite le chemin côtier sur votre gauche et commencez à faire le tour du sémaphore. Vous arriverez alors à la pointe de Beg Meil, un spot où j’aime beaucoup me rendre le matin, aux premiers rayons du soleil. Cette pointe marque l’entrée dans la baie de la Forêt, très prisées des marins (voir Port-la-Forêt). A cet endroit, on peut admirer de magnifiques lever du soleil, mais également des pêcheurs qui vont relever leurs casiers, ainsi que des sternes qui plongent entre les rochers pour aller chercher à manger. Si vous avez de la chance, vous pourrez également admirer des cormorans, toutes ailes dehors, en train de se faire sécher sur les rochers. Et, de l’autre côté de la baie, vous apercevez la ville de Concarneau.

 

 

– Traverser le centre de Beg Meil –

Une fois le tour du sémaphore effectué, suivez le chemin balisé. Les premières criques s’offrent à vous. N’hésitez pas à descendre les escaliers pour admirer les panoramas qui s’offrent à vous au niveau des plages. Vous aurez alors l’impression de faire face à des paysages de cartes postales. Après la plage de Kerlosquen, vous devrez remonter à travers les lotissements avant d’arriver dans le centre-ville (où une petite pause crêpe/boisson chaude est possible). De là, vous aurez le choix de redescendre vers la cale et la plage du Porz (où sont proposées de multiples activités nautiques) ou de continuer à suivre le GR34 en contournant certaines belles demeures avant de retrouver la côte à hauteur de la crique de Kerangrimen. Le chemin vous emmènera ensuite vers la plage de Kerveltrec que vous devrez traverser (le chemin descend sur la plage d’un côté et reprend de la hauteur de l’autre côté) pour admirer la roche percée.

 

 

– Faire bronzette à Bot Conan –

A partir de la fameuse roche percée (un banc a été installé là pour ceux qui souhaitent admirer la vue sur le large), vous marcherez pendant quelques centaines de mètres sur les hauteurs de la plage de Lantecoste. Le chemin offre alors un point de vue de près de 250° sur cette plage, baignée de lumière le matin et ombragée le soir. Il s’agit là de ma plage préférée (j’ai d’ailleurs effectué ma première séance photo dans la région ici). Calme, peu fréquentée (contrairement à ses voisines de Bot Conan), elle permet une grande partie de l’année de profiter du reposant et ressourçant bruit de l’eau sur le sable et les rochers. Une fois cette plage laissée derrière vous, vous atterrirez sur les plages de Bot Conan, très fréquentées l’été, et qui doivent leur nom au château éponyme que vous pourrez apercevoir derrière les arbres, quand vous vous trouverez près du kiosque, plus loin sur le chemin.

 

 

– Et terminer sa balade à Cap Coz –

La dernière partie est celle qui vous offre le moins de points de vue sur des petites criques. Celles-ci se font plus rares et les accès sont plus difficiles (et pour certaines, les accès se font uniquement à marée basse). Mais ne vous y méprenez pas, cette partie du chemin est tout aussi intéressante. Peu après le kiosque de Bot Connan, vous commencerez à bien distinguer la plage de Cap Coz ainsi qu’un rocher, avancé dans l’eau de quelques mètres. Il est possible de descendre à ses pieds, mais uniquement via une descente périlleuse à l’aide d’une corde. Ce que je ne recommande pas à tout le monde. Ensuite, plus vous avancerez, plus l’immense plage de Cap Coz se présentera devant vous. Le chemin vous offrira également quelques belles surprises que je vous laisserai découvrir par vous même. Vous voilà arrivés à Cap Coz. Profitez-en pour déjeuner ou diner, pour vous baigner et, si vous êtes courageux, pour faire le tour de la pointe.

 

 

 

– Liens Utiles –

Site de l’Office de Tourisme de Fouesnant les Glénan   •   Site Officieux dédié à la Pointe

 

 

Si l'une des photos ci-dessus vous intéresse, notez son numéro (une petite étoile indique qu'une histoire est disponible) et cliquez sur le bouton ci-dessous pour commander un tirage d'art. La couleur du bandeau qui s'affiche au survol vous indiquera le profil de tarif associé à la photo.

COMMANDEZ VOTRE TIRAGE
COMMENTAIRES
Votre Commentaire

CLOSE MENU
justo sit Aenean neque. ultricies ut Nullam consectetur massa libero